Coach ou consultant: de qui avez-vous besoin?

Être coach, être consultant, faire du coaching, faire du consulting… Y a-t-il vraiment des différences? Et surtout, laquelle des deux pratiques vous convient le mieux.

Les facilités de langage font que l’on a tendance à appeler toute personne travaillant dans le domaine de l’accompagnement au développement de carrière un coach: un coach de carrière parce que cela est plus rapide que de dire consultant en management de carrière. Les pratiques sont pourtant différentes même si les objectifs peuvent être proches, par exemple vous accompagner dans le choix et la mise en œuvre d’un changement de carrière.

Coacher, c’est co-construire les solutions avec son client

Une démarche de coaching procède essentiellement par questions et ne propose pas de solutions préfabriquées. Les actions posées sont choisies par le client et le coach se présente comme un facilitateur pour l’émergence des changements souhaités par son client tout en favorisant l’initiative et la confiance en soi.

coach (1)

Être consultant, c’est donner un avis étayé par son expertise et ayant valeur de préconisation

Un consultant a typiquement une expertise à faire valoir dans le cadre de son activité : par exemple stratégie ou marketing digital. C’est en s’appuyant sur ses connaissances et sur les informations obtenues auprès de son client qu’il proposera des solutions, un plan d’actions, pour obtenir le résultat attendu : par exemple, une diminution du nombre d’accident du travail dans une entreprise pour un consultant en santé-sécurité au travail.

Le rôle du client est dans ce cas de fournir des informations, des documents, un accès aux personnes ressources. Dans le cas d’un accompagnement individuel, les informations seront communiquées directement par le client et les solutions proposées par le consultant (schématiquement).

Alors, coach ou consultant?

Quel que soit votre objectif, il est important de trouver la bonne personne pour vous accompagner – c’est-à-dire celle qui vous convient en termes d’expérience, d’expertise, mais aussi de personnalité.

Conseil: il est important de trouver la bonne personne pour vous accompagner – c’est-à-dire celle qui vous convient en termes de personnalité

La mise en œuvre de l’accompagnement peut utiliser différentes techniques : des tests, des questionnaires, des entretiens en face à face, des exercices… La posture de l’accompagnant peut également varier tout au long de la démarche : une posture qui vous accompagne dans la mise au jour des changements que vous souhaitez ou une posture de conseil quand il s’agit par exemple de construire un plan d’action pour votre recherche d’emploi.

Conseil: ce qui comte c’est l’éthique du professionnel que vous choisirez

Dans les faits, la plupart des professionnels de l’accompagnement utilisent ces deux postures, parfois en précisant qu’ils sortent de la posture de coach pour « donner » un conseil. Entre questionnement et conseils, une chose demeure: l’éthique, qui implique une confidentialité absolue, l’absence de jugement et la bienveillance.

Et enfin, une autre différence : un  coach peut être certifié comme coach mais aussi pour telle ou telle technique de coaching. C’est d’ailleurs un sujet d’actualité dans la communauté des coaches devant la recrudescence des coaches auto-proclamés et des personnes qui se lancent dans l’accompagnement individuel sans véritable formation.

Vous voulez en savoir plus, discutons autour d’un café :

Rendez-vous


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s