Un travail épanouissant… meilleure résolution de l’année ! (part. 1)

Ce post est la première partie d’une série de 3 posts consacrés à la reconversion professionnelle. 

En 2017, plus de 71% des Français (selon un sondage réalisé par sondages-ce.fr sur un échantillon représentatif de 1400 personnes) voyaient dans le travail « le moyen  de s’épanouir dans la vie », « d’être reconnu socialement » ou « d’être utile à la société ».

La valeur travail est donc encore très vive et au-delà, la possibilité donnée par l’activité professionnelle de s’épanouir dans la vie. Mais le « simple » fait de travailler ne suffit pas à l’épanouissement – encore faut-il que le travail soit en lui-même intéressant… Que l’on parle de bore-out ou de bullshit jobs ou plus généralement d’un travail qui ne vous satisfait pas (ou plus), le bien-être au travail vient de l’intérêt que vous lui portez, de son intérêt intrinsèque et pour la société et de la possibilité de vous y développer.

Alors si les demandes de reconversion s’expriment bien souvent sous la forme d’une quête de *sa* passion, elles sont souvent l’expression d’un besoin d’épanouissement, dont une des définitions données par le Larousse est : « Acquérir la plénitude de ses facultés intellectuelles ou physiques ; être bien dans sa peau, dans son corps ».

Ce qui fait un travail épanouissant a à voir, entre autres, avec la reconnaissance, le sentiment d’utilité et les relations sociales. On parle ici plutôt d’intérêt que de passion ! Et au-delà du sens, c’est le besoin de reconnaissance qui s’exprime le plus dans les demandes de reconversion professionnelle. Reconnaissance dans l’entreprise pour le travail accompli et reconnaissance en dehors de l’entreprise pour l’utilité sociale de son travail.

Si ces aspirations sont les vôtres, prenez le temps de réfléchir à ce qui a vraiment de l’importance pour vous. Dans la reconversion professionnelle comme ailleurs, il semble y avoir des modes ! Dont l’une est de se poser la question en début d’année… sous forme de « bonne résolution » en lieu et place d’un projet… Il semble y avoir des modes donc ou au moins des tendances : se reconvertir dans les activités de bien-être, le coaching, les activités manuelles et la star des demandes de reconversion : l’humanitaire !

Trouver ce qui a du sens pour vous est une démarche personnelle et un projet à part entière.

Dans la 2e partie de cette série, nous aborderons la méthode de construction du projet de reconversion.



Envie de prendre en main votre vie professionnelle ? Demandez notre ebook : 30 pages d’exercices et d’activités pour faire le point et avancer !

ebook nouvelle année #1

Ebook

 


Laisser un commentaire