Reconversion professionnelle : entre fantasme et réalité

Est-ce que le changement de carrière est plus à la mode aujourd’hui ou bien est-ce simplement que l’on en parle davantage ? La mode, en tout cas éditoriale, est aux slashers, aux switchers, aux néo-entrepreneurs, à tous ceux qui ont osé faire le grand saut et se reconvertir.

Depuis plusieurs décennies déjà, la recherche d’un épanouissement personnel est associée à notre activité professionnelle : quête d’identité, de bonheur, d’alignement, les métaphores ne manquent pas. Et ceux qui osent sont souvent regardés avec envie par ceux qui n’osent pas… Parés des attributs du héros, les « reconvertis » font la une des journaux: http://bit.ly/2vts179http://bit.ly/2urm7Xw.

Et pourtant, toutes les reconversions ne sont pas des succès ou en tout cas pas du premier coup… Nombre de slashers abandonnent en cours de route, d’autres essayent durant plusieurs années avant de se rendre à l’évidence que leur nouveau métier ne leur permet pas de gagner leur vie. Alors, reconversion ou pas : il est important de se poser au préalable quelques questions et surtout de bien préparer son projet, sans précipitation.

Première étape : le diagnostic

L’envie de changer de carrière survient souvent à certains moments forts de la vie : naissance d’un enfant, séparation, expatriation… Ou dans des circonstances particulières : mésentente avec sa hiérarchie, burnout, stress, conditions de travail dégradées, changement de culture d’entreprise, etc.

Dans ces contextes, le changement de carrière apparaît comme un remède – en particulier la possibilité de quitter une activité de bureau pour découvrir les joies du travail manuel. Cette tendance est sans doute moins significative que ce que la presse voudrait faire croire mais elle existe bel et bien.

Quel est le diagnostic, donc ? Changer de carrière pour quitter un environnement nocif ou pour changer de vie ?

C’est une question qu’il est important de se poser dans tout projet de reconversion parce que l’investissement n’est pas le même selon le cas, qu’il s’agisse d’investissement en temps, en argent ou affectivement. S’il s’agit de changer d’environnement professionnel, cela peut se faire sans changer de métier mais en cherchant une organisation dont la culture vous convient davantage ou un service dans lequel le mode de management correspond à vos valeurs.

« Si tu ne sais pas où tu vas, regardes d’où tu viens », proverbe africain (ou chinois, selon les sources)

Savoir ce que l’on aime faire et pourquoi on le fait est un bon point de départ pour envisager une reconversion. Le fameux « fil rouge » qui fait le lien dans l’ensemble de votre carrière que vous en soyez conscient ou pas.

Il peut s’agir d’une aptitude singulière à organiser le chaos : c’est le cas par exemple d’une jeune femme qui dans toutes ses expériences professionnelles, de chercheure à vendeuse dans une boutique de mode à office manager, a toujours transformé ses environnements de travail en construisant de l’organisation et des process et en permettant ainsi au business de se développer. Il peut s’agir d’une expertise dans la production d’information et de données à des fins de développement commercial ou d’études d’impact. Il peut s’agir de la capacité à générer et maintenir l’innovation et le changement dans des secteurs aussi divers que l’édition ou la recherche…

Et peut-être qu’en effet, vous avez des aptitudes particulières et une affinité pour le travail manuel ou que votre histoire personnelle vous conduit à reprendre une tradition familiale !

Vous avez le pourquoi, le « pour quoi », n’oubliez pas le comment !

Deuxième étape : l’organisation

Une reconversion, ça se prépare ! D’un point de vue pratique : avez-vous par exemple les moyens de ne pas gagner d’argent pendant quelque temps, d’ailleurs savez-vous combien de revenus vous devez générer pour assurer un niveau de vie qui vous convienne – pas nécessairement le même qu’avant votre reconversion, mais qui vous permette un équilibre de vie ? Savez-vous de quel diplôme vous avez besoin ? De quelles certifications ? Du temps qu’il faudra pour les obtenir ?

Une reconversion, ça se prépare aussi du point de vue psychologique : êtes-vous prêt-e à affronter le regard et les commentaires des autres, de ceux qui n’ont pas osé changer et qui vont sans doute vous tenir un discours plutôt négatif sur les « risques » du changement. Êtes-vous soutenu-e dans votre projet par votre partenaire, votre famille ? Il est difficile de se battre sur plusieurs fronts à la fois et si vous devez faire face à l’inconnu tout en essayant de convaincre votre entourage, vous risquez de vous épuiser.

Une reconversion, ça se prépare aussi en allant « enquêter » sur le terrain, auprès de professionnels du métier que vous souhaitez exercer : c’est la meilleure façon de dépasser le fantasme et de se confronter à la réalité – avec ses côtés moins glamour qu’espéré. Par exemple, saurez-vous vendre vos services, faire votre comptabilité, assurer votre marketing, si vous décidez de créer votre activité ? Aimez-vous travailler seul-e ? Avez-vous un réseau qui pourra vous aider à changer de secteur d’activité ?

Les 4 étapes d'une reconversion professionnelle

 

Le projet et le processus

Une reconversion professionnelle, c’est un projet et un processus. Comme pour tout projet, il faut y allouer des ressources – votre temps, votre énergie, vos moyens…– et comme pour tout processus, il faut le concevoir dans la durée.

Il n’existe pas de reconversion réussie en l’espace d’une nuit et même si votre projet n’aboutit pas, les recherches que vous aurez effectuées, les réflexions que vous aurez menées vous auront permis de comprendre que l’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs.

Alors, changer de carrière, oui, mais pourquoi (pour quoi) ?

Prêt-e à changer de carrière- Téléchargez gratuitement notre Fiche pratique -La reconversion pas-à-pas-


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s