Comment choisir avec qui travailler sa reconversion ? (part. 3)

Ce post est le 3e et dernier d’une série consacrée à la reconversion professionnelle.

La grande majorité – pour ne pas dire la totalité – des coaches et des consultants en management de carrière proposent un entretien de prise de contact gratuit. De 30 minutes au téléphone à une heure en face à face (ou en visio-conférence). Est-ce suffisant pour choisir de s’engager dans une démarche plus ou moins longue mais surtout aussi importante que sa reconversion professionnelle ?

ross-findon-303091-unsplash

Avant de me reconvertir pour la 1re fois, j’ai fait un bilan de compétences.

La psychologue du travail qui m’accompagnait (que je n’avais pas choisie, cela se faisait dans le cadre de Pôle emploi) était toute jeune et n’avait jamais travaillé en entreprise (elle sortait tout juste de la fac). Ce n’était pas pour moi un problème a priori. Ce qui en revanche était difficile, c’était le sentiment de n’être qu’un client parmi d’autres et de devoir assumer seule une grande partie de la démarche à grand renfort de tests informatiques…

Nos échanges furent plutôt infructueux. La conclusion du bilan a été : « vous pouvez tout faire, sauf commerciale » ! Un peu vague, sans doute…

Quatre reconversions plus tard, sans accompagnement cette fois, les changements se sont faits par curiosité et opportunités, me voilà consultante en management de carrière, accompagnant des personnes en reconversion…

Alors oui, je sais ce que c’est de changer, d’hésiter et d’avoir peur de se tromper ! Mais faut-il que la personne qui vous accompagne lors de votre reconversion ait elle-même connu ce parcours ?

riccardo-annandale-140624-unsplash

Tous les parcours sont différents ou en tout cas sont vécus par chacun à sa façon. Je pense néanmoins que l’expérience de vie joue un rôle dans tous les accompagnements.

Je dis souvent que je me suis lancée dans l’entrepreneuriat par accident. Ce n’était pas mon plan de départ. Il se trouve pourtant qu’un grand nombre des reconversions que j’accompagne aujourd’hui aboutissent à la création d’une entreprise. (Et que j’ai créé un réseau de plus de 600 entrepreneurs !)

Alors oui, je sais ce que c’est de ne pas être sûr d’être « fait pour l’entrepreneuriat ». Je sais aussi à quel point on apprend en se lançant, et je connais les hauts et les bas de l’entrepreneuriat.

samuel-zeller-358865-unsplash

Comment opérer le choix de la bonne personne ?

  1. Soyez clair sur ce que vous recherchez

Faites le tri : voulez-vous vous reconvertir ou (re)trouver un emploi ? Avez-vous une idée de reconversion, aucune idée ou trop d’idées ? L’entretien initial (gratuit) sert aussi à préciser votre demande.

  1. Renseignez-vous sur les professionnels de l’accompagnement qui vous intéressent

Quelle est leur formation ? Leur expérience ? Quels sont les témoignages qu’ils peuvent fournir ? Ont-ils une bonne connaissance du marché de l’emploi qui vous intéresse ? Quel est le tarif de l’accompagnement qu’ils proposent ? Quels en sont les livrables ?

  1. Avec quel type de personne êtes-vous à l’aise pour travailler ?

Des personnes extrêmement rigoureuses ou qui laissent une place à l’improvisation ? Qui utilisent des tests ou privilégient les échanges ?

  1. Quel rythme voulez-vous suivre ?

Quelle est votre urgence mais aussi de quel temps disposez-vous chaque semaine pour travailler sur votre projet ?

  1. Faites-vous confiance !

Au-delà, choisir la bonne personne pour vous accompagner tient tout autant à vos personnalités respectives qu’à la méthode utilisée. Alors écoutez vos sensations…

Quels seraient pour vous les bons critères de choix pour votre reconversion ?

Pour vous aider, une checklist à télécharger

check

Checklist


Laisser un commentaire