Les SCOP échapent-elles aux RPS ?

Poser cette question, c’est admettre que les risques psychosociaux sont liés d’une part à l’organisation du travail, d’autre part au lien de subordination entre les salariés et l’employeur.

Et que si les salariés sont associés aux décisions concernant l’organisation du travail, les RPS diminuent (ce que l’on sait déjà !) et qu’une hiérarchie souple, un mode d’exercice de l’autorité peut-être moins formel sont aussi des clés de diminution des RPS.

ID-100108865Une rapide recherche permet de constater que ce thème n’est traité ni dans la littérature universitaire, ni dans la presse (à l’exception de cet article: « Dans une SCOP, on n’est pas qu’un matricule »)…

Un sujet qu’il semble néanmoins intéressant de développer. Affaire à suivre donc !

Image courtesy of David Castillo Dominici/FreeDigitalPhotos.net

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s