Danièle Linhart « La responsabilité de la souffrance au travail ne revient pas aux individus »

See on Scoop.itLes risques psychosociaux en Europe

Pour la sociologue Danièle Linhart, le management s’emploie à désarmer les salariés. Dans les services publics, l’enjeu est de les convertir aux

Sarah Haïlé-Fida‘s insight:

La responsabilité de la souffrance au travail ne revient pas aux individus dans la mesure où on ne peut et on ne doit pas faire supporter les causes du mal-être à la personne qui souffre.

Pour autant, stigmatiser l’encadrement n’est pas plus légitime !

Si les organisations de travail sont des groupements humains orientés vers la production de biens ou de services, elles permettent comme toute société humaine, l’expression de tensions, de collaborations, d’associations… Si les tensions doivent être régulées afin d’éviter l’apparition des troubles psychosociaux, c’est en associant le management et les salariés à l’élaboration de solutions que l’on obtient les meilleurs solutions: en termes de prévention et de résolution des RPS.

Il n’existe pas d un côté une organisation autonome et désincarnée et de l’autre une population de salariés. Au contraire, les organisations sont en permanence transformées par les individus qui eux-mêmes évoluent au fil de leur investissement dans l’organisation.

Organisations de travail et salariés interagissent en permanence.

See on www.humanite.fr


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s